• Yvette - Tiliky Campers

Road Book - Visiter le Paraguay

Dernière mise à jour : sept. 28


Un guide ultra complet, alliant des cartes détaillées, les routes à emprunter et de nombreuses photos. Découvrez le Paraguay, au travers d'un itinéraire complet incluant : visites de lieux historiques, découverte de la culture guarani, découverte des communautés mennonites du Chaco, visites des plus beaux parcs nationaux du pays et leurs faunes et flores uniques, nos conseils pour visiter la cordillère et faire des randonnées dans cette région, ainsi que des activités inédites.

Visiter le Paraguay, que voir ? Que faire ?
Road Book - Visiter le Paraguay

Au programme, 40 étapes, près de 4'000 km, un roadtrip complet à réaliser en 4 à 6 semaines, pour découvrir toutes les régions du Paraguay.

Pour des roadtrips plus court de deux à trois semaines n'hésitez pas à contacter notre service client, en fonction de vos centres d'intérêts et de la durée de votre voyage mais aussi de la saison, notre équipe pourra vous proposer des itinéraires personnalisés. De plus notre équipe connaît parfaitement les routes, leur état et leur complexité. Lors de votre roadtrip nous vous informerons en temps réels des conditions climatiques et de l’accessibilité des lieux reculés. Tout nos véhicules sont parfaitement adaptés pour circuler sur les routes asphaltées ou non du pays.

Visiter le Paraguay en campervan c'est profiter de la beauté des paysages en toute liberté, découvrir des régions difficilement accessibles en transport en commun. Faire des rencontres inoubliables avec des familles de pêcheurs, découvrir la gentillesse et l’accueil des paraguayens dans des zones où les touristes se font rares. Être invité à déguster un asado (Viande cuite au Barbecue), découvrir le téréré ( célèbre boisson locale) et dormir chez l'habitant font partie de l'expérience qu'offre le Paraguay à ses visiteurs. Partir en roadtrip c'est aussi découvrir de petits villages reculés, s'arrêter le long de la route pour manger des empanadas, acheter de l'artisanat, découvrir un campement guarani (population nomade). L'avantage du campervan c'est aussi de changer d'itinéraire à la dernière minute, fuir la pluie certaines fois, et découvrir des coins que seuls les locaux connaissent. Les Paraguayens adorent généralement pêcher et de plus en plus camper, ils sauront vous indiquer quelques spots sympa pour passer la nuit.


Étape 1 : Arrivée à Asunción


Visiter Asuncion. Que voir ? Que faire ?

Comptez une journée pour visiter la ville, fondée en 1537, c'est la première ville sud américaine, riche de son passé historique, vous y découvrirez de belles bâtisses coloniales. Vous pourrez flâner dans les ruelles autours des différentes places, animées par les petits marchés, les cireurs de chaussures et les vendeurs de téréré, vous croiserez également des femmes guaranis qui vendent à même le sol leur artisanat fait main. N'oubliez pas de vous balader dans le quartier coloré de Loma San Jeronimo.



Étape 2 : Villa Franca, village de pêcheur au bord du rio Paraguay.



Visiter le Paraguay. Que voir ? Que faire ?

Quittez l'animation de la capitale et partez à la découverte d'un Paraguay authentique, le long des 135 km (ruta Villeta a Alberdi) qui vous mèneront jusqu'à Villa Franca, petit village de pécheur, vous découvrirez la vie du campo, les petites estancia, au milieu des champs verdoyants et des palmiers, vous croiserez des troupeaux en liberté. A votre arrivée, vous apprécierez la tranquillité du village, ses vieilles bâtisses et sa petite église, selon vos envies vous pourrez pêcher au bord du rio, ou faire un tour de barque avec un des habitants du village. En fin de soirée vous assisterez, sans aucun doute, à un magnifique coucher de soleil sur le fleuve.



Étape 3 : San Juan Bautista de Neembucu


Visiter le Paraguay. Que voir ? Que faire ?

Reprenez la route (ruta Alberdi-Pilar), sur 67 km vous traversez des estancia et découvrez cette zone humide du Paraguay, prenez le temps d'observer les oiseaux très nombreux dans cette zone, soyez attentifs avec un peu de chance vous croiserez la route d'une colonie de singe. Admirez le spectacle des chevaux sauvages qui galopent dans les champs. Dépaysement assuré, vous croiserez à coût sûr quelques gauchos suivis par leurs troupeaux de vaches dans un nuage de poussière. Arrivé à San Juan Bautista de Neembucu, vous visiterez sa lagune, vous observerez facilement quelques loutres. Vous pourrez passer la nuit soit au bord de la lagune ou à quelques kilomètres au bord d'un rio, bercé par les cris des singes hurleurs.




Étape 4 : Guazucua, zones humides


Visiter le Paraguay. Que voir ? Que faire ?

Prenez ensuite la route qui passe par Tacuaras, vous croiserez la ruta 4 et après 45 km de route dans cette région marécageuse, vous trouverez le petit village nommé Guazucua, de la région de Neembucu, connue pour ses zones humides translucides, et sa faune riche (cerf et capibara), vous pourrez y faire une balade à cheval (contact fourni en message privé) ou simplement vous balader au bord des étendues d'eau. Le village dispose également d'une très vieille église batiste, Iglesia Pura et Limpia conception, vous y admirerez son architecture typique et notamment le travail des portes en bois taillées ainsi que le toit fait en bambou et terre.





Étape 5 : Pilar, et ses dunes de sable.



Visiter le Paraguay. Que voir ? Que faire ?

A seulement 38 km, en reprenant la ruta 4, vous pourrez visiter la tranquille ville de Pilar, bâtie au bord du rio Paraguay, sur des dunes de sable, vous y découvrirez une architecture coloniale du 19ème siècle, différents musées comme le museo del Antiguo Cabildo, important centre de conservation d'objets et de meubles de personnalités historiques de la ville, mais également des armes et des objets de la guerre de la triple alliance. Ou le museo Alberzoni, du nom du fondateur de l'usine de textile Pilar, où sont exposés des objets personnels du fondateur ainsi que des machines industrielles, aujourd'hui convertit en centre culturel, il expose également des objets anciens ayant appartenu à la population locale.




Étape 6: Humaitá et son fort jésuite.



Descendez ensuite à Humaitá, à quelques 42 km (ruta 4), pour découvrir un des plus beaux villages du Paraguay, comme figé dans le temps, les vieilles bâtisses coloniales envahies par la végétation et son fort jésuite vous transporte dans une autre époque. Vous pourrez également y visiter le musée dans les anciens bâtiments ayant appartenu au Mariscal Lopez, ainsi que deux musées privés : Familia Candia et le musée Don Maximo, où sont exposés des objets retrouvés sur les champs de bataille de la triple alliance, notamment des armes et des munitions, mais aussi des peintures de l'époque et des images sacrées.


Vous pourrez passer la nuit à quelques kilomètres au sud de la ville, au bord du rio Paraguay, de là vous admirerez le fort illuminé à la nuit tombée.




Étape 7 : Paso de Patria, au confluent des fleuves Paraguay et Paraná



Vous prendrez ensuite la direction de Paso de Patria à 21km (ruta 4), village de pêcheurs le plus au sud ouest du Paraguay, vous y trouverez un petit port de pêche, embarquez dans un de ces vieux bateaux en bois direction le confluent du rio Paraguay et du rio Paraná. Après une heure bercés au son du ronronnement du vieux moteur, vous découvrirez le mélange des eaux qui entourent le Paraguay, les eaux brunes du rio Paraguay se mélangeant aux eaux claires du rio Paraná. Puis votre guide vous conduira jusque sur une des îles désertes du rio Paraná, vous profiterez d'une plage de sable blanc de plusieurs kilomètres pour vous seul, vous ne manquerez pas de vous rafraîchir dans les eaux cristallines du rio Paraná.





Étape 8 : Cerrito, et ses îles paradisiaques



C'est parti pour l'aventure, 112 kilomètres de route de sable, pour un dépaysement garanti ! Vous traverserez trois villages : - Général José Eduvigis,

-Mayor José D. Martinez

- et Villabin avant de tourner à droite pour arriver à Cerrito, vous découvrirez alors une petite ville touristique construite au milieu des dunes, vous profiterez aussi de sa célèbre lagune aux eaux cristallines. Mais le must vous attend à 30 min de bateau, l'îsla pombero, comme un air de caraïbe au milieu du rio Paraná. Village reconnu pour être la destination des amateurs de pêche sportive. Vous y croiserez de nombreux pêcheurs qui viennent pour tenter de prendre notamment les énormes surubi du rio Paraná. Lieu très fréquenté en fin de semaine et sur la période estivale (décembre à février). Vous pourrez passer la nuit au bord de la lagune Sirena.




Étape 9 : Coratei, plages de sable blanc du rio Paraná



Après 86km de piste de sable blanc, vous arriverez dans le petit village tranquille de Coratei, véritable havre de paix au bord du rio Paraná, un petit village dans une végétation dense, vous y apprécierez ses ruelles ombragées avant de découvrir son immense plage de sable blanc, 7 km quasiment désert (sauf pendant la période estivale). Vous y apprécierez son camping municipal en bord de plage, et ses petits restaurants. Ici aussi, si vous rêvez de jouer à Robinson Crusoé, les pêcheurs peuvent vous déposer sur une des îles désertes du rio Paraná pour y passer la journée.




Étape 10 : Santa Maria de Fe, musée jésuite et singes.



Après avoir bien profité du rio Paraná, et des pistes sablonneuses, vous pourrez partir à la découverte des anciennes missions jésuites, 49 km en passant par Ayolas (ruta desvio à Ayolas) , vous arriverez ensuite à Santiago, qui possède un musée d'art sacré, le "Museo Jesuítico de Santiago" . L'église conserve de nombreuses images sculptées dans le bois par les indigènes. La "Maison des Indiens" est également un musée qui expose des images de saints. L'église a un retable (partie postérieure et décorée d'un autel, qui surmonte verticalement la table) unique dans les missions; il y a aussi de nombreuses images de thèmes bibliques. Le musée de Santiago a 3 retables dont la Passion et la Mort de Jésus-Christ et La Piedad, qui est l'une des sculptures les plus remarquées du musée. Il y a aussi de nombreux tableaux en exposition. Le monastère bénédictin "Tupasy María" est un lieu de méditation, il a été fondé en 1984. Les habitants de cette ville conservent les anciennes traditions et en janvier, on célèbre la "Fiesta de la Tradicion Misionera" (Fête traditionnelle des missionnaires), lorsque des artistes et des briseurs de chevaux du Paraguay, d'Argentine, du Brésil et d'Uruguay montrent leurs capacités de dressage et participent à des courses de chevaux. Durant cet événement, la nourriture traditionnelle paraguayenne est toujours présente, on y retrouve des plats comme la sopa et la chipa Guazu avec de la viande cuite au barbecue ainsi que le manioc traditionnel. Cette fête attire généralement de nombreux touristes. Cette tradition est presque toujours célébrée les 20, 21 et 22 janvier.


Puis vous poursuivrez avec 57 km, direction Santa Maria de Fe, petit village paisible, vous y découvrirez le musée d'Art jésuite qui abrite de splendides sculptures. Les Artistes indigènes ont appris le travail minutieux de la pierre grâce aux jésuites. La ville est aussi connue pour avoir hébergé Aimé Bonpland, un célèbre botaniste français, une statue se dresse en son honneur sur la place du village. Cette charmante place accueille également une colonie de singes hurleurs curieux et très sociables.




Étape 11: Villa Florida, et sa plage



Vous prendrez ensuite la route nacional 1 qui remonte vers Asunción, dans l'objectif de découvrir les villages d'artisanat le long de cette route et de vous rendre dans la région d'Ybicui et son parc national. Vous passerez notamment par San Miguel, capital de la laine, ici au Paraguay, vous y découvrirez l'artisanat local, hamacs, pancho ou tapis en laine. Vous pourrez regarder les femmes travailler dans leurs petits ateliers. Après 81km le long de cette route, vous arriverez a Villa Florida et sa longue plage de sable blanc idéale pour passer la nuit.




Étape 12 : Ybicui, parc national et Salto Cristal. (2-3 jours)



Après une bonne nuit au bord du rio, vous poursuivrez pour 153 km par Caapucu, village de tailleur de bois (planche à découper, ustensile de cuisine, mortier pour le téréré, ou encore abreuvoir à vache) vous découvriez les petits ateliers le long du village. Vous arriverez ensuite à Quiindy, village de la fabrication national de ballon de football, volley ou picky picky (sport national).


Arrivé à Carapegua, la ville est connue comme la capitale des poyvi (le mot guaraní pour «fil») en raison de sa fine production artisanale d'objets faits de fils comme des couvertures, des ponchos, des draps, des hamacs et autres. Ils sont fabriqués avec une technique communément appelée "poyvi" dans laquelle de vieux métiers à tisser sont utilisés. D'ici vous bifurquerez direction l'est pour prendre la direction du parc national Ybicui.


Le parc national Ybicui fut créé par décret le 16 mai 1973, déclarant une superficie de 5 000 hectares. Et il est situé dans le département du Paraguari à 30 km de la ville de Ybycui. Ybycui qui signifie, en guarani, le sable, en référence au sol de la région. Le parc est constitué de montagnes et de collines avec plus de 25% de pente. Les nombreux ruisseaux, permanents et intermittents, traversent les vallées et forment le long de leurs itinéraires des cascades, des sauts et des piscines naturelles. Plus de 15 chutes et 20 sources ont été trouvées dans les limites du parc.


On y trouve plusieurs sentiers, pour découvrir la faune et la flore de la région, ainsi que les ruines reconstruites de la 1ère fonderie de fer du Paraguay et d'Amérique du Sud, connue sous le nom de "La Rosada". Elle a fonctionné pendant 18 ans, de 1850 à 1868, année de sa destruction par les troupes uruguayennes et brésiliennes pendant la guerre de la Triple Alliance. Les ruines que l'on peut voir aujourd'hui dans le quartier historique ont été entièrement reconstruites sur les plans et les fondations d'origine. Le parc possède également un musée de fonderie de fer de l'époque.


Un camping avec des sanitaires et des barbecues sont à disposition des campeurs.


Non loin du parc, à seulement 22km en direction de La Colmena, vous trouverez le camping tranquilo, tenu par une petite famille française, vous y apprécierez la vue, le confort, la piscine et l’accueil. (Camping élu, plus beau camping du Paraguay, par une majorité de nos clients) Aurélie et Charles, les propriétaires, vous conseillerons également sur les activités de la région, et notamment la visite des chutes M'bocaruzu et le Salto Cristal à 27km.


Le Salto cristal est reconnu comme l'une des plus belles cascades du Paraguay, célèbre notamment pour les escaliers qui conduisent au bassin naturel formé par la cascade. Avec la possibilité, ici aussi, de se baigner, de pique-niquer et de camper sur place.




Étape 13 : Independencia, Les randonnées dans la cordillère du Paraguay

(3-4 jours en fonction des randonnées)



A 87 km de la Colmena, vous découvrirez Melgarejo (également connue sous le nom de Colonia Independencia) avant de devenir un district et une municipalité du département de Guairá. Il est situé à l'est du département, dans la chaîne de montagnes Ybytyruzú. C'est un centre d'attraction touristique en raison du magnifique paysage qui l'entoure, le plus haut sommet du Paraguay ainsi que la plus haute cascade du pays le salto Suizo et de l'influence culturelle allemande. Le festival de la bière ou Oktoberfest est célébré au club sportif allemand , qui attire des gens de tout le pays, ainsi que du Brésil et de l'Argentine. Les restaurants locaux proposent spécialités paraguayennes et allemandes au menu.


Les visiteurs y viennent pour ces paysages, et notamment la chaîne de montagnes Ybytyruzu, en tenant compte du fait que son sommet est le plus élevé du Paraguay. Les sommets offrent une vue à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, leur ascension est sportive mais accessible :


- Le Cerro Akati, le plus proche de la ville est accessible en 4x4 jusqu'au sommet où il est même possible de passer la nuit dans un petit camping.


-Le Cerro Tres Kandu (sommet le plus haut du pays : 842m) dispose d'un camping à la base, son ascension de plus de 300 m de dénivelé sur moins de 5 kilomètres dans une forêt épaisse permet de découvrir la faune et la flore locale. Le sentier offre quelques miradors avant d'atteindre le sommet , il faut compter une demi-journée pour monter et descendre. Quelques passages sont abruptes, mais restent accessibles même en famille.


- Depuis le salto Suizo, randonnée de 10km à faire entre les sommets.




Étape 14 : San Cosme y Damian, missions jésuites, centre astronomique et dunes de sable.



Vous quitterez cette région montagneuse direction le sud, après 228 km (depuis la base du cerro Tres Kandu) le long de la ruta nacional 8, en passant par Caazapa, où vous pourrez visiter un vieux temple franciscain de plus de 300 ans puis par Coronel Bogado où vous pourrez goûter les meilleurs chipa du pays (spécialité culinaires - pour découvrir toutes les spécialités culinaire du Paraguay c'est ici). Vous arriverez au très beau village de San Cosme y Damian, qui surplombe le rio Paraná, il a su garder son architecture jésuite, la place centrale de la Mission relève actuellement de l'administration municipale et est utilisée comme une place publique. C'est la seule mission jésuite où les bâtiments sont encore utilisés, ce qui en fait l'unique mission encore en activité. Elle n'est pas classée au patrimoine mondiale de l'Unesco puisqu'elle a été en très grande partie restaurée, les anciennes maisons indigènes appartiennent actuellement à des particuliers.


San Cosme fait partie des 3 sites majeures des missions jésuites avec les missions jésuites de Trinidad et Jésus de Tavarangue. A San Cosme, le prix d'entrée comprend une visite guidée de l'église, et des bâtiments qui entourent la place, ainsi que la visite du centre astronomique, qui permet de découvrir la culture et les croyances guaranis notamment dans l'observation du ciel, des étoiles, des voies lactées, ainsi que leurs interprétations dans différents domaines comme l'agriculture ou la médecine.


Pour en savoir plus sur les missions jésuites et leur histoire retrouvez notre article ici.

San Cosme est également connue pour ses dunes de sable, situées à une heure en bateau, au milieu du rio Paraná, érodées par le temps, elles sont malheureusement amenées à disparaître. Le lieu reste pour l'heure encore magique, et vous donnera une impression unique d'être seul au monde, appréciant l'immensité du rio Paraná et le fleuve à perte de vue, vous profiterez d'une baignade dans les eaux cristallines.




Étape 15: Encarnación, son carnaval et sa costanera.



Encarnación, à seulement 89 km, nommée la perle du sud, c'est également la ville du carnaval ! Le plus festif carnaval de la région qui se déroule généralement de mi-janvier à mi-février. Vous y apprécierez également sa longue costanera (avenue piétonne qui longe le fleuve) et sa plage de sable qui borde le rio Paraná. C'est la destination estivale des paraguayens, ambiance de "bord de mer" et de nombreuses activités y sont proposées, les restaurants sont ouverts le long de la côte de décembre à mars.




Étape 16: Nueva Alborada, activités insolites et sensations fortes !



A 44km d'Encarnacion, laissez vous surprendre par cette région vallonnée qui surplombe le rio Paraná, découvrez ses falaises rouges et ces activités à sensation, tyrolienne et balançoire au dessus du rio, ou encore l'unique bicytirolesa, faites du vélo au dessus de la cime des arbres avec une vue époustouflante sur le rio Paraná et l'Argentine. Profitez d'une nuit avec cette vue incroyable sur le rio.


Poursuivez l'expérience en vous rendant à Puerto Cantera, un petit village authentique avec ses maisons de bois colorées, vous y découvrirez des manguiers centenaires immenses, une petite plage et un accueil chaleureux.




Étape 17 : Trinidad et Jésus de Tavarangue, missions jésuites classées au patrimoine mondiale de l'Unesco



Trinidad (39 km) La mission jésuite de Santísima Trinidad del Paraná est l'un des sites du patrimoine mondial déclaré par l'UNESCO en 1993 et c'​​est également l'une des fiertés du pays. C'est la réduction la mieux conservée et la plus importante parmi celles appartenant à l'époque jésuite. Un travail colossal de plus de 3 siècles et qui fait partie de l'une des attractions touristiques les plus importantes du Paraguay. Ouvert toute l'année, il dispose d'un musée, de visites guidées et à certaines saisons, on peut profiter du "spectacle monumental des lumières nocturnes" où un jeu de lumières impressionnant se mêle à la musique sacrée en arrière-plan, ce qui en fait un délice visuel et auditif.


Jésus de Tavarangue(13km ) La mission a été fondée en 1685 par le père jésuite Jerónimo Delfín. La mission de Jesús de Tavarangue est considérée comme l'un des édifices les plus importants des 30 villages jésuites établis dans la région. La mission jésuite de Jesús de Tavarangüe est l'une des missions les plus importantes et les mieux conservées du passage des jésuites dans les terres sud-américaines du XVIIe siècle. Elle a été fondée en 1685 mais a été déplacée plusieurs fois en raison de l'attaque des bandeirantes jusqu'à ce qu'elle s'installe dans son emplacement actuel. C'est un travail inachevé puisqu'en 1768 les jésuites ont été expulsés du pays, sinon elle aurait été l'une des plus grandes églises de l'époque. Elle a été déclarée site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1993 et ​​appartient à l'un des trésors touristiques, religieux et culturels les plus importants du Paraguay.


Ces deux sites se visitent dans la même journée, chaque site propose des visites guidées, majoritairement en espagnol. Dans la région, vous pourrez également profiter de plusieurs campings avec piscine (Parque Mamantial, Encanto Rural), mais aussi profiter de découvrir les usines d'herbes à Maté à Bella Vista, à seulement 29 km (Pajarito - visite guidée en français possible, et Selecta)





Étape 18 : Parc national San Rafael



La réserve de la cordillère San Rafael, à 61 km de Bella Vista, est située dans les départements d'Itapuá et de Caazapá, dans la chaîne de montagnes San Rafael, une zone géographique située dans l'est du Paraguay, avec une altitude pouvant atteindre 500 mètres. D'une superficie de 73 000 hectares (730 km²), il s'agit du plus grand fragment de la forêt atlantique d'origine de l'Alto Paraná au Paraguay. San Rafael est connu de par les nombreuses espèces uniques de la flore et de la faune, mais aussi de par les communautés des Indiens Mbya.

Le peuple Mbya, est l'un des plus vieux de toute l'Amérique du Sud, vivant encore en totale communion avec la nature. C'est aussi pour leur permettre de continuer à vivre ainsi que la visite du parc ne garantit pas de voir ce peuple de chasseur- cueilleur.


La forêt atlantique est l’un des systèmes écologiques les plus menacés de la planète, mais également l’un des plus variés sur le plan biologique. À l'origine, il s'étendait de l'est du Paraguay, du nord-est de l'Argentine et le long de la côte atlantique, du sud au nord-est du Brésil. Sur près de 2 000 000 km² qu’il couvrait auparavant, il ne reste plus que 7% du fait des vastes défrichements actuels, principalement sous la forme de petites îles boisées dispersées. Ces forêts constituent des niches écologiques importantes pour les oiseaux, les mammifères, les reptiles, les papillons et les plantes. Environ 8 500 de ces espèces animales et végétales sont endémiques, c’est-à-dire qu’elles sont propres aux conditions écologiques de la forêt atlantique et qu’elles n’existent que dans cette région. Nombre d'entre eux sont aujourd'hui menacés d'extinction. La forêt atlantique est considérée comme l’un des 25 "points chauds" les plus importants de la planète.


Souvent évité par les touristes qui lui préfèrent la forêt amazonienne côté brésilien ou péruvien, le parc de San Rafael est pourtant l'un des plus beaux lieux en matière de jungle tropicale, recelant des espèces végétales et animales uniques au monde. Si vous cherchez une destination hors des sentiers battus pour découvrir la nature, le parc San Rafael loin des circuits touristiques est idéal. En plus de faire de l'éco-tourisme, vous découvrirez des paysages parmi les plus beaux au monde. Et nous-mêmes n'avions jamais entendu parlé de cette petite enclave qu'est le parc San Rafael avant de nous rendre au Paraguay. Déclaré sanctuaire naturel par le gouvernement pour préserver ces fameuses espèces, il est possible de le visiter sur deux ou trois jours immergé au milieu de la jungle verdoyante.


Camping sur place, avec barbecue et sanitaires.




Étape 19: Salto Nacunday


Située à 258 km du parc San Rafael, route asphaltée sur 220 km au travers des champs de soja, l'or vert du Paraguay, les chutes de Ñacunday sont l'une des merveilles naturelles du pays, situées dans la ville qui s'appelle aujourd'hui ainsi et appartiennent à la rivière du même nom. Auparavant, cette zone s'appelait Paranambú, elle a été acquise dans les années 1890 par l'un des propriétaires terriens les plus puissants de l'Alto Paraná et également de la région de Misiones (Argentine), l'immigrant français Dominique Barthe, qui avait démarré son entreprise au Paraguay après la guerre, en 1872, et qui est devenu à l'époque le plus grand propriétaire terrien de la région Alto Paraná, avec près de 1.250.000 hectares soit la moitié des terres de l'actuelle région. Ces chutes ont une hauteur de plus de 22 mètres et une largeur qui dépasse 100 mètres, elles sont les plus grandes du pays, dépassant les chutes du Salto Monday qui se trouve à plusieurs kilomètres plus au nord. La zone est actuellement un parc national protégé, parc national salto Nacunday, où il est possible de camper, pour visiter les chutes, un sentier de difficulté élevé vous conduira à la base des chutes.



Étape 20 : Salto Monday



En passant par Santa Rosa del Monday et Los Cédrales, vous arriverez après 99km au sud de Ciudad del Este. Vous pourrez y visiter le parc municipal de Monday qui est une attraction de la ville de Présidente Franco, le Salto Monday, est un complexe naturel de 9 hectares . Après le barrage d'Itaipu et les complexes hydroélectriques binationaux, les chutes du salto Monday sont l'une des principales attractions touristiques du Paraguay. La cascade est un spectacle naturel remarquable qui a une valeur historique, car c’était l’une des stations de la route préhispanique des Guarani.




Étape 21 : Ciudad del Este, et barrage d'Itaipu.


Ciudad del Este (Ville de l'Est en espagnol), à quelques kilomètres, se trouve la capitale du département d’Alto Paraná . Fondée en 1957, elle s’appelait originellement Puerto Flor de Lis, puis jusqu’en 1989 Puerto Presidente Stroessner (d’après le président paraguayen Alfredo Stroessner). Sa population était de 239 500 habitants, en 2003. Ce qui en fait la deuxième ville du pays, souvent comparée à une mini-ville de chine, les étalages des petits vendeurs contrastant avec les immenses shopping, c'est une des zones les plus commerçantes du pays. Située sur les rives du fleuve Paraná qui marque la frontière avec le Brésil, la ville accueille de nombreux visiteurs brésiliens à la recherche de produits bon marché. La communication entre les deux côtés de la frontière se fait par un pont, le « pont de l'Amitié » qui relie Ciudad del Este à sa voisine brésilienne Foz do Iguaçu. Non loin, en amont de la ville, se situe le barrage d'Itaipu, classé comme le plus grand barrage du monde en production d'énergie renouvelable et qui figure parmi les 7 merveilles du monde moderne. Et l'un des lieux à visiter, ainsi que le musée terre guarani, et la réserve Tati yupi où vous pourrez dormir au milieu des singes et des coatis.


Retrouvez notre article pour visiter le barrage d'Itaipu ici.


Les Chutes d'Iguazu :


Une fois à Ciudad del Este, vous pourrez allez visiter les célèbres Chutes d'Iguazu, dans la ville voisine du brésil, ainsi que le coté argentin. Actuellement dans le contexte sanitaire particulier du covid-19, le côté Argentin n'est pas accessible (frontières fermées) le côté Brésilien se visite, avec un protocole sanitaire particulier - si vous souhaitez vous y rendre notre service client vous donnera la marche à suivre par message privé.


Étape 22 : Réserve biologique Tati Yupi, dormir au milieu des singes, des coatis et des toucans.



Les réserves d'Itaipu se trouvent le long du rio Parana, à l'est du Paraguay, en amont du barrage binational d'Itaipu.

Parmi les 8 refuges, 5 sont habilités pour recevoir des touristes :

- Tati Yupi

- Itabo

- Limoy

- Carapa

- Mbaracayu

Attention pour camper dans les réserves biologiques d'Itaipu, il est nécessaire d'obtenir un permis de camper. Ce permis est fourni par l'administration du refuge biologique Tati Yupi, à la sortie de la ville de Hernandarias. Il est important de prévoir une visite depuis le sud (Hernandarias) , remontant ver le nord (Salto del Guaira), si vous souhaitez dormir dans les différents refuges. Ce permis doit être demandé avant 16h.

Chaque permis permet de passer deux nuits dans chaque refuge, des sanitaires sont à disposition des visiteurs, ainsi que des activités, randonnées avec un guide, ballade en calèche ou à vélo par exemple, qui sont toutes proposées gracieusement aux visiteurs. Seule une activité payante, d’accrobranche est proposée au refuge biologique de Tati Yupi.


Le refuge Tati Yupi est celui qui reçoit le plus de visiteurs la journée, mais rare sont les visiteurs à rester dormir la nuit, vous aurez donc la possibilité d'y dormir seul, au milieu des coatis et des singes, qui sortent de la forêt en fin de journée. Vous aurez également l'occasion de voir les différentes espèces de Toucans qui nichent dans les arbres du parc.




Étape 23: Parc national Mbaracayu, une expérience unique au milieu de la jungle. (1-3 jours)


Situé au Nord, à 322km de la réserve de Tati Yupi, la zone forestière et la réserve abritent des populations de faune et de flore menacées, comme le taguato ruvicha ou l'aigle harpie dans les forêts riveraines de la rivière Jejui-mi. C'est l'habitat de 411 espèces d'oiseaux, dont 30 sont menacées à un certain degré au niveau mondial; 89 espèces de mammifères comme le jaguar, le puma, le mborev (Tapir), entre autres. Il protège également un grand nombre d'amphibiens, de reptiles, de poissons et d'insectes ainsi qu'une grande diversité d'espèces végétales. Tout cela a conduit l'UNESCO à désigner ce lieu comme la zone centrale de la réserve de biosphère forestière Mbaracayu, l'un des rares endroits au monde qui détient une telle reconnaissance. Mbaracayú Lodge fonctionne comme un hôtel scolaire, géré par la Fondation Moisés Bertoni. Par conséquent, toute l'attention et les services sont fournis par des étudiantes qui vivent dans la réserve et connaissent parfaitement le lieu, l'excellent service et une gastronomie biologique avec des produits qui proviennent directement de leurs jardins. C'est l'un des rares endroits au Paraguay où l'on peut s'enthousiasmer avec le chant de l'oiseau cloche - l'oiseau national du Paraguay - dans son état le plus naturel. C'est grâce à sa présence que cette réserve est l'une des plus importantes du pays, car c'est pratiquement le dernier refuge de cette espèce en voie de disparition. La production locale est quelque chose à ne pas manquer, ici dans la Réserve, les élèves fabriquent deux types de miels ainsi que quatre types de mélanges d'herbes séchées et d'épices. Vous trouverez également de l'artisanat indigène des communautés Chupapou et Arroyo Bandera, qui vivent dans les zones bordant la forêt. Le complexe propose également des activités d'éco-aventure telles que le canoë sur le Jejui-mi, la piste couverte dans les cèdres, les randonnées à travers la forêt, la découverte des arbres centenaires, la visite des chutes de Karapa. Vous pourrez camper sur place, camping avec sanitaires et barbecues.


Étape 24: Laguna Blanca, et ses eaux cristallines.



La Laguna Blanca, située à 262 km de la réserve Mbaracayu en direction du nord (ruta 3), est un plan d'eau d'environ 147 hectares. Il est considéré par les spécialistes comme le seul lac naturel du pays, car il possède une stratification thermique, une profondeur de plus de 7 mètres et ses propres sources. Ses eaux sont limpides et les plages y sont de sable blanc. Il y a quatre propriétés privées et une réserve d'État qui bordent le lac. Les activités agricoles sont menées sur des propriétés privées. La réserve d'État, à l'origine d'une superficie de 70 hectares, était en grande partie occupée par des paysans et même plus tard partiellement vendue, sous forme de droits d'occupation, aux hommes d'affaires voisins de la région.


Aujourd'hui, un camping avec des plages et des aménagements, qui contribuent fortement à dénaturer le site, est la seul zone d'accès aux visiteurs de cette lagune. La fréquentation en fin de semaine, surtout en été, contribuent également à faire perdre du charme au lieu. Toutefois en dehors des périodes de forte fréquentation, la lagune reste une belle destination.



Étape 25 : Concepción, ville colonial et refuge d'animaux.



En passant par Belen (231km), ville du capricorne, parce qu'elle se trouve sur le tropique du même nom. Où vous pourrez vous arrêter pour visiter le refuge d'animaux tenu par une famille suizo-paraguayenne. Vous y découvrirez plusieurs animaux, et pourrez profiter d'une piscine naturelle ainsi que d'une nuit dans leur camping.


Vous poursuivrez par Concepción, à 31km. Chef-lieu du département homonyme, situé sur les rives du fleuve Paraguay. Elle a été fondée en 1773 par Agustín Fernando de Pinedo dans un moment expansif du 18ème siècle avec le nom de Villa Real de la Concepción. Ce nom, comme d'autres villes frontalières fondées sous le règne de Carlos III, rappelle l'Immaculée Conception, patronne de l'Espagne du 19 juillet 1760.


La ville est reconnue pour son architecture coloniale, son musée à l'air libre de vieilles locomotives et anciennes machines ainsi que sa cathédrale et le musée d'art sacré. On y vient également pour sa gastronomie et notamment les plats à base de poisson. C'est également la ville de départ des excursions en bateau sur le rio Paraguay en direction du Pantanal paraguayen.






Étape 27 : Puerto Casado, l'entrée vers le Pantanal paraguayen;


De Concepción, partez jusqu'à Tres Cerros, à 168 km. En chemin vous pourrez vous arrêter à l'estancia na blanca pour y passer la nuit au bord du rio aux eaux translucides (Rio Aquidaban). Si vous le souhaitez vous pourrez également aller un peu plus au nord, jusqu'à Vallemi pour visiter ses cavernes. Depuis Tres Cerros, vous embarquerez sur une barge direction Puerto Casado. La ville fondée en 1889 à l'époque du président Patricio Escobar, anciennement connu sous le nom d'Ángeles Custodios. C'était le siège de la société de tanin ,extrait du quebracho, de Carlos Casado. La société Carlos Casado possédait plus de 6 500 000 hectares dans le Chaco paraguayen, mais aujourd'hui l'usine est à l'arrêt. C'est aussi d'ici que les mennonites et les soldats paraguayens sont entrés dans le Chaco central grâce au chemin de fer à voie étroite.



Le chemin de fer a été construit par l'entreprise pour l'extraction du bois, avec près de 150 km de voie étroite au centre du Chaco. La même voie ferrée a été prolongée jusqu'au km 160, ce qui a permis aux troupes paraguayennes d'accéder aux forts pour arrêter l'avancée des Boliviens dans le vaste territoire pendant la guerre du Chaco. Pendant la guerre du Chaco, le chemin de fer était d'une importance vitale pour le transport des soldats, des armes, des munitions, des provisions, des véhicules, du carburant, des médicaments et des blessés. L'ancienne gare du kilomètre 11, un ancien manoir qui fait partie de l'ancienne gare de la société Carlos Casado, est l'un des sites historiques qui subsistent encore dans la ville.





Étape 28 : Station de train Fred Engen, entrée dans le monde des mennonites


De Puerto Casado à la station de train de Fred Engen, dans le Chaco, ce sont d'abord 88km sur une piste de sable, au travers de l'aire protégé de l'entreprise Victoria - entreprise paraguayenne qui fabrique du parquet et qui s'est engagée pour la reforestation, et qui s'affiche contre le braconnage- ici le long de cette route, vous trouverez une faune incroyable, vous assisterez au vol des majestueux Tuyuyu, les oiseaux emblématiques du Pantanal. Votre chemin pourra également croiser celle d'un jaguar, d'un puma ou d'un fourmilier. Soyez attentif et prenez votre temps. Vous poursuivrez ensuite, pendant 72 km, sur la nouvelle route asphaltée bioceanica (travaux en cours), qui traverse le Chaco, de Puerto Carmelo Peralta à Loma Plata et qui permet de rendre beaucoup plus accessible la région du Chaco et du Pantanal Paraguayen.


Arrivé à la station de train Fred Engen, vous découvrirez une partie de l'histoire de la guerre du Chaco et des mennonites.


Il est possible de rester camper, sur demande, pour une nuit dans la station de train, un wifi est même à disposition ! (contact du responsable en message privé)



Étape 29 : Lagune salée et flamands roses



La Lagune salée Chaco Lodge