• Yvette - Tiliky Campers

ROAD BOOK - Iguazu & Missions


Découvrez un Paraguay rural et historique au fil des villages assoupis, dominés par des bâtisses coloniales, est fidèle à la sieste, que trouble uniquement le bruit des charrettes tirées par des bœufs ou des chevaux sur les rues pavées.


Le Paraguay figure parmi les 10 destinations à visiter en 2019, pour sortir des lieux touristiques selon le magasine Vogue ! Et oui rien que ça ! Alors qu'on en entend très peu parler ? Effectivement, on trouve très peu d'information sur internet en français et seuls quelques voyageurs témoignent sur leur blog de leur petite escapade ici.


Nous avons eu personnellement un coup de cœur pour ce pays, son histoire, l’accueil et la gentillesse de sa population. Ici, vous découvrirez la sensation de partir à la découverte de terres inexplorées. Vous ne trouverez aucune affluence touristique et vous aurez le bonheur de vous réveiller dans des lieux magiques seul au monde ! Il ne sera pas rare de vous faire inviter à découvrir le téréré (la boisson locale incontournable) , ou à manger un asado (barbecue). Le Paraguay, c'est un pays d'amis, les gens aiment partager, alors si vous rêver de rencontres authentiques, cette destination saura vous ravir.


Pour ce premier itinéraire, nous avons fait le choix de vous proposer des lieux facile d'accès (parce que nous n'avons pas tous l'âme d'aventuriers) tout en vous proposant les destinations incontournables du Paraguay :


- Circuito de oro

- Coordillera

- Rio Iguazu

- Chutes d'Iguazu

- Missions Jésuites


Au programme une boucle au départ et à l'arrivée d’Asunción, vers le sud - qui peut se réaliser sur 2 semaines, et qui comporte 21 étapes, soit 1161 Km. Ce circuit étant une boucle il peut également se faire avec un départ d'Iguazu ou de Posadas ( frontière avec Encarnation)



Itinéraire - Paraguay , boucle sud en passant par les chutes d'Iguazu.

L'itinéraire :


Asunción- San Bernardino - Tobati- Atyrá- Piribebuy- Sucupai- Melgarejo- Caaguazu- Lago Iguazu- Ciudad del Este -Foz do Iguazu- Puerto Iguazu- Bella Vista- Jesus de Tavarangue- Trinidad- Encarnation- Coronel Bogado - Santa Maria de Fe- Yaguaron - Itaugua- Aregua


Infos coût de la vie : le coût de la vie est très faible au Paraguay, quasiment 60 % moins élevé qu'en France, c'est une destination idéale pour les petits budgets. Un repas coûte 3,5 euros dans la rue et jusqu'à 15 euros dans un restaurant haut de gamme. Le litre d'essence lui ne coûte en moyenne que 0.80 cts d'euros.


Nous vous proposons un itinéraire, du moins une idée d'itinéraire ! Libre à vous de le modifier ! Nous vous recommandons d'avoir au moins 2 semaines pour faire cette boucle, toutefois chacun voyage à son rythme, libre à vous d'accélérer la cadence !


Les kilomètres sont donnés à titre indicatif, ils dépendent de la route choisie, les kilomètres sont donnés en fonction du point d'intérêt précédent.


Semaine 1- En direction des Chutes -Asuncion - Iguazu (471km)


Bâtisse coloniale Asuncion

marché artisanal- Place des héros -Asuncion

Asunción - Fondée en 1537, c'est la première ville sud américaine, riche de son passé historique, elle est très animée en semaine, nous vous conseillons donc de la découvrir si possible  le dimanche, quand elle est alors quasiment désertique, vous y apprécierez alors  le silence entre les bâtisses coloniales. Vous pourrez flâner dans les ruelles autours des différentes places, sur lesquels on retrouve chaque fin de semaine des marchés artisanaux, vus croiserez également des femmes guaranis qui vendent à même le sol leur artisanat fait main . En semaine, vous ne manquerez pas la visite de son célèbre mercado quatro, à la découverte des petits marchand, ainsi que pour y déguster des asaditos (brochette de viande servie avec du manioc sur des assiettes en bois), et de vous balader dans le quartier coloré de Loma San Jeronimo.


Lac Ypacarai

San Bernardino - (52km) Escapade privilégiée des citadins fortunés d’Asunción, la paisible "San Ber" est parfois surnommée la St-Trop du Paraguay. C'est donc un endroit tendance où il fait bon vivre, se détendre et s'amuser. Les rues pavées et ombragées abritent quelques restaurants, une piste cyclable qui fait le tour du lac, et une zone piétonne permette d'apprécier pleinement l'endroit. Des excursions en bateau, au son des harpes permettent de profiter de la tranquillité du lac. En saison estivale de décembre à février, la ville s'anime, jeunesse dorée, discothèque et concert animent certains quartiers de la ville. Le lac se remplit de bateau de plaisance et de jet ski. Attention l'eau reste impropre à la baignade. Très peu de profondeur, une absence de courant, et des températures de l'air pouvant atteindre les 42 degrés en été rendent l'eau stagnante déconseillée à la baignade.



Entrée de la Ville de Tobati


Tobati (30km) a été fondée au 16e siècle par Domingo Martínez de Irala. Tobati à d'abord été une réduction franciscaine chargée de l'évangélisation des indiens.  Elle est considérée comme la "capitale de l'artisanat et de la céramique".


En ville on retrouve également beaucoup d'usines de fabrication de matériaux de construction (briques, tuiles, ect)


La ville est entourée de petits sommets, qu'il est possible de gravir, le plus proche de la ville offre un mirador sur la ville et les briqueteries traditionnelles



Atyrá (12km) est une vieille ville du Paraguay située à 61 km de la capitale.  Situé sur la chaîne de montagnes Altos, elle fait partie du département de la Cordillère. Initialement appelée Atyha, elle a été fondée par le gouverneur Domingo Martínez de Irala en 1538. Elle est actuellement connue comme la capitale écologique du Paraguay. La ville offre une "Maison de la Culture" qui peut être visitée pour apprécier les produits artisanaux produits par les habitants de la ville.



Centre multifonctionnel rédemptoriste Marianela


En 2007, un complexe de bâtiments appelé "Centre multifonctionnel rédemptoriste Marianela "a été construit, construit par la congrégation rédemptoriste avec l'aide de fidèles italiens, notamment de Vérone. La construction qui a débuté en 2003, donnant du travail à une main-d'œuvre locale, a permis la participation active de la population dans l'exécution de ce projet.

Pour sa part, le musée San Francisco de Atyrá propose une exposition permanente de photographies historiques, d'objets et d'artisanat.



L’église d’Atyrá a été constituée dans un musée d’art sacré, qui expose depuis 1580 de belles sculptures sur bois produites par les peuples autochtones, dans un style baroque hispano-guarani. Vers l'année 1782 commença la construction de l'église de la ville, sous l'impulsion du curé Almada, qui se chargea en outre de veiller à ce que les artisans se développent. L'église d'Atyrá a été rénovée en 1852 sur ordre de Carlos Antonio López, alors président du Paraguay. Ce temple a été remplacé par le dernier et actuel en 1928. À partir de ce moment, il y eut le développement et la croissance de la ville, qui prit comme référence le temple, comme il est de tradition dans le développement des peuples du Paraguay. Trois des quatre côtés du bâtiment ont servi de point de départ, car les murs orientés sud-est ne sont pas adjacents. Ainsi, cette église particulière ne se situe pas dans l'épicentre de la ville et constitue une belle perspective d'avenue, point d'arrivée ou d'achèvement de la ville. Cette église a toujours à l'intérieur, l'ancien autel principal érigé au XVIIIe siècle et les images de cette époque qui représentent la Vierge des Douleurs, San Francisco, Sainte-Lucie, la Vierge des Candelaria, Marie Auxiliatrice et Sainte Catherine entre d'autres, tous créés sous la direction des prêtres franciscains.


Piribebuy- (40km) Cette localité rurale fut l’éphémère capitale du pays lors de la guerre de la triple alliance (1986-1870). Après la prise d’Asunción, Piribebuy fut le théâtre d’un siège fameux en 1869, durant lequel une armée d’enfants conduits par leur instituteur repoussa vaillamment les envahisseurs brésiliens. Un fait marquant de l’histoire, qui est rappelé chaque année lors d'el dia del niño, en l’honneur de tous les enfants mort pour la liberté du Paraguay. On y découvre dans le petit musée local, cette partie de l’histoire du Paraguay. Aujourd’hui les gens disent que les traumatismes encrés de cette guerre font des paraguayens un peuple tranquille et pacifiste. Piribebuy est aussi connue pour sa route de la canne, ici la canne à sucre est cultivée pour être ensuite transformée en rhume, la rhumerie se visite sur réservation!






Vieille locomotive de train - Sapucai

Sapucai (50km)- Ville fondée sous la présidence d'Emiliano Gonzalès Navero en 1910, Dans la ville de Sapucái, visiter la vieille gare est une attraction spéciale. La beauté de Sapucai vient son paysage. Situé au milieu d'un creux vert et large, elle est entourée de magnifiques collines de tous les côtés. De vieilles maisons de style colonial marqué, de grands patios recouverts d’arbres luxuriants, des jardins romantiques et des rues mystérieuses, de petits détails qui confèrent à la ville un charme particulier. Les locaux de l'église, nichés sur le flanc d'une colline, dominent tout l'horizon. Là-bas, sur un grand site, se trouvent les gisements du chemin de fer Carlos Antonio López, où la grande majorité des locomotives et des wagons sont morts, après plus d’un siècle de tournée dans la campagne paraguayenne. L'endroit, populairement connu comme le cimetière ferroviaire, a inspiré un chapitre du Fils de l'homme de l'écrivain Augusto Roa Bastos. L’écrivain a imaginé que les dirigeants d’une dictature militaire avaient envoyé un train fantôme chargé d’explosifs pour arrêter un convoi rempli de révolutionnaires paysans se dirigeant de Sapucai. En raison d'un retard involontaire, le train n'est pas parti à l'heure et l'accident fatal s'est produit dans la même gare de la ville, avec une terrible explosion qui a transformé tout le secteur en ruines. Le musée informel que le dépôt ferroviaire est devenu aujourd'hui correspond très bien à cette histoire et à cette légende imaginée par l'écrivain Augusto Roa Bastos, et constitue une autre des raisons de visiter la belle ville de Sapucai.




Salto Suizo

Melgarejo (60km) (également connue sous le nom de Colonia Independencia) avant de devenir un district et une municipalité du département de Guairá, au Paraguay. Il est situé à l'est du département, dans la chaîne de montagnes Ybytyruzú. C'est un centre d'attraction touristique en raison du magnifique paysage qui l'entoure, le plus haut sommet du Paraguay ainsi que la plus haute cascade du pays le salto Suizo et de l'influence culturelle allemande. Independencia est le deuxième district le plus peuplé du département, après la capitale du département, Villarrica. Initialement, la colonie dans la région s'appelait Muvevo, puis Curuzupé. Elle a été fondée le 17 janvier 1919 par Colaro Independencia par Genaro Romero et a acquis le niveau de la municipalité le 23 juin 1955. Le festival de la bière ou Oktoberfest est célébré au club sportif allemand , qui attire des gens de tout le pays, ainsi que du Brésil et de l'Argentine. Les restaurants locaux proposent spécialités paraguayennes et allemandes au menu.



Vue du mirador - Cerro Akati

Les visiteurs y viennent pour ces paysages, et notamment la chaîne de montagnes Ybytyruzu, en tenant compte du fait que son sommet est le plus élevé du Paraguay. Les sommets offrent une vue à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, leur ascension est sportive mais accessible :

- Le Cerro Akati, le plus proche de la ville est accessible en 4x4 jusqu'au sommet où il est même possible de passer la nuit dans un petit camping.

-Le cerro Tres Kandu  (sommet le plus haut du pays : 842m) dispose d'un camping à la base, son ascension de plus de 300 m de dénivelé sur moins de 5 kilomètres dans une forêt épaisse permet de découvrir la faune et la flore locale. Le sentier offre quelques miradors avant d'atteindre le sommet , il faut compter une demi-journée pour monter et descendre. Quelques passages sont abruptes, mais restent accessibles même en famille.


Mirador Cerro Tres Kandu




Caaguazu (72km)- Cette ville est née en 1845, lorsqu'une délégation de 11 familles guairéennes s'est installée à proximité d'une source d'eau connue sous le nom de Ykua la Patria. En 1844, Carlos Antonio López, commanda un site de garde au lieu-dit "Empalado", d'après les montagnes de "ka'a guasu", date de sa fondation le 8 mai 1844, avec la mise en place de la Garde du Empalé et présence des 11 premières familles. Mais c'est seulement le 7 juin 1882, que la municipalité de Caaguazú a été établie. La production de bois avec les premiers rolleros ou hacheros a à juste titre obtenu le titre de "capitale du bois", devenant Caaguazú le premier producteur national de bois et la première place dans l'exportation de bois depuis le début des années 1970.



Actuellement, la ville connaît une croissance positive pour le tourisme et pour la population elle-même, avec le plus grand stade municipal couvert de sports du Paraguay, pouvant accueillir 7 000 personnes, Les efforts de la ville pour sa modernisation : pavant les principales avenues de la ville, l’ouverture de plusieurs universités et collèges, de parcs et de places dans les quartiers du centre urbain peuplé, et de nombreuses autres œuvres font que de la capitale du bois continu d’être importantes et reconnue comme l’une des villes les plus belles et les plus peuplées du pays. C'est l'endroit idéal pour s'arrêter et acheter des souvenir en bois, comme une petite guitare traditionnelle ou une guampa pour le traditionnelle téréré.




La rivière Yguazú (52km)(nom qui provient du Guaraní: y, eau, et guasu, grande) est une rivière de l’est du Paraguay qui traverse les départements de Caaguazú et Alto Paraná jusqu’à ce qu’elle se jette dans la rivière Acaray entre les districts de Hernandarias et Ciudad del Este. L'emplacement de son embouchure a été modifiée pour permettre l'exploitation hydroélectrique du barrage d'Yguazú. Ce cours d'eau n'a pas d'affluent, il ne se distingue que par le lac formé par le barrage d'Itaipu. Il existe plusieurs camping le long de ce lac, Le parque Ito est l'un de nos coups de cœur, que nous recommandons parce que le chemin de terre rouge  qu'y en permet l'accès est splendide, ainsi que les infrastructures proposées qui préserve la tranquillité et le charme du lieu.

Parque Ito - Lac Iguazu



Ciudad del Este (52km) Ciudad del Este (Ville de l'Est en espagnol) est la capitale du département d’Alto Parana . Fondée en 1957, elle s’appelait originellement Puerto Flor de Lis, puis jusqu’en 1989 Puerto Presidente Stroessner (d’après le président paraguayen Alfredo Stroessner). Sa population était de 239 500 habitants, en 2003. Ce qui en fait la deuxième ville du pays, souvent cmparée à une mini-ville de chine, les etalages des petits vendeurs contrastant avaec les immenses schopping, c'est une des zones les plus commercantes du pays. Située sur les rives du fleuve Paraná qui marque la frontière avec le Brésil, la ville accueille de nombreux visiteurs brésiliens à la recherche de produits bon marché. La communication entre les deux côtés de la frontière se fait par un pont, le « pont de l'Amitié » qui relie Ciudad del Este à sa voisine brésilienne Foz do Iguaçu. Non loin, en amont de la ville, se situe le barrage d'Itaipu, classé comme le plus grand barrage du monde en production d'énergie renouvelable et qui figure parmi les 7 merveilles du monde moderne. Et l'un des lieux à visiter, ainsi que le musée terre guarani, et la reserve Tati yupi où vous pourrez dormir au milieu des singes et des coatis.

Salto Monday



Le parc municipal de Monday est une attraction de la ville, les Monday Falls, est un complexe naturel de 9 hectares situé dans le district de Présidente Franco, au Paraguay. Après le barrage d'Itaipu et les complexes hydroélectriques binationaux, Monday Falls est l'une des principales attractions touristiques du Paraguay. La cascade est un spectacle naturel remarquable qui a une valeur historique, car c’était l’une des stations de la route préhispanique des Guarani.


Foz do Iguazu (7km) Ville mondialement connue pour ces cascades magnifiques, les fameuses Chutes d'Iguazu, Depuis le Brésil vous aurez une vue panoramique de ce gigantesque théâtre aquatique. Comptez une demi-journée pour visiter cette rive. Il n'y a pas de saison pour visiter les chutes, à chacune d'elle le spectacle est différent, que ce soit par le changement de la couleur ou de la quantité de l'eau. ​La ville offre de nombreuses possibilités de camping. C'est également l'occasion de découvrir les churrasqueria, ses restaurant de grillades, qui proposent le plus grand choix de viande du pays, une tradition au pays des gaucho. La valse des serveurs étant rien qu'à elle un spectacle.

Chutes d'Iguazu

Semaine 2- Sur la routes des missions Jésuites - Iguazu-Asuncion 690 km)


Puerto Iguazu- Argentine (11km)


Dans la ville vous pourrez visiter le marcos tres frontiera, un mirador qui offre la vue sur les trois pays de la triple-frontière que son le Paraguay, le Brésil et l'Argentine. A la sortie de la ville vous visiterez le deuxième côté des chutes d'Iguazu.


Le côté argentin vous offre une expérience au cœur des chutes, avec le spectacle assourdissant des 6 millions de litres par seconde qui se déversent quotidiennement ! Le parc vous offre de nombreuses randonnées, comptez une journée entière pour profiter de ce spectacle et explorer le parc ! Finissez en apothéose en prenant le petit train qui vous emmène jusqu'à la Garganta del diablo ! 14 cascades unissant leurs forces en haut d'un cratère de 100 m écrasant l'eau avec une telle puissance qu'un arc-en-ciel illumine continuellement ce brouillard.

Chutes d'Iguazu - Argentine


Bella vista (254km) la ville est le bassin de fabrication de la fameuse yerba, herbe à maté, qui sert à la préparation de l'incontournable téréré. Vous pouvez participer à une visite des plantations, de la production et du conditionnement, sans oublier la dégustation cette boisson nationale. Les fabriquent Selecta et Parajito proposent des visites. Chez Parajito vous apprécierez la guide française, chez Selecta la visite de sa petite réserve naturelle en plus.


Jésus tavarangue(24km) La mission a été fondée en 1685 par le père jésuite Jerónimo Delfín. Jesús de Tavarangue a été déclarée avec Trinidad, site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1993, et est considérée comme l'un des édifices les plus importants des 30 villages jésuites établis dans la région.

Missions Jésuites - Jésus Tavarangue


Trinidad (21km)Deuxième site majeure des missions jésuites, ces deux sites se visitent dans la même journée chaque site proposes des visites guidées, majoritairement en espagnole.


Missions Jésuites - Trinidad

Pour en savoir plus sur les missions jésuites retrouvez notre article complet ici.


Encarnation (25km) nommée la perle du sud, c'est également la ville du carnaval ! Le plus festif carnaval de la région qui se déroule généralement de mi-janvier à mi-février. Vous y apprécierez également sa longue costanera (avenue piétonne qui longue le fleuve)  et sa plage de sable qui borde le rio parana. C'est la destination estivale des paraguayens, ambiance de "bord de mer" et de nombreuses activités y sont proposées, les restaurants sont ouverts le long de la côte de décembre à mars.



Coronel Bogado (95km)baptisée la capitale de la chipa, vous y dégusterez les meilleures chipa ( petit pain à base de farine de manioc, œuf et fromage) du pays. Elles font parties des nombreuses spécialités culinaires que vous pourrez déguster le temps de votre voyage au Paraguay.


Pour en savoir plus sur les spécialités du Paraguay cliquez ici.


Pour en savoir plus sur le fameux téréré cliquez ici !







Santa Maria de Fe(177km) petit village paisible, vous y découvrirez le musée d'Art jésuite qui abrite de splendide sculpture. Les Artistes indigènes ont appris le travail minutieux de la pierre grâce aux jésuites. La ville est aussi connue pur avoir hébergé Aimé Bonpland, un célèbre botaniste français, une statue se dresse en son honneur sur la place du village. Cette charmante place accueille également une colonie de singes hurleurs curieux et très sociable.




Yaguaron(23km) - église franciscaine du 18ème siècle est un joyau d’architecture coloniale incontournable. La simplicité de l’extérieur avec son clocher indépendant en bois, ne laisse rien deviner de l’extraordinaire beauté de l’intérieur peint et sculpté, véritable chef-d’œuvre d’art sacré. L’une des églises les plus richement décorées d’Amérique du Sud !






Itaugua(13km) Les femmes y sont réputées pour les dentelles nanduti (toile d’araignée) qu’elles confectionnent. Les pièces délicates, uniques et multicolores, vont du napperon au couvre-lit. Si les plus petites coûtent 10 000 G = 1,5 euros. Les plus grandes peuvent coûter jusqu’à plusieurs centaines d’euros. En juillet la ville célèbre le festival de nanduti.




Aregua Le village est renommé pour ces poteries, copieusement exposées dans la rue principale. Les vielles ruelles pavées sont jalonnées d’exquises demeures coloniales et une église perchées sur la colline ainsi que son emplacement enviable au-dessus du lago ypacarai ajoutent à l’atmosphère particulière du village. Le village est également connu pour sa petite montagne, le cerro Koï aux particularités géologiques rares. En effet on y retrouve des formations rocheuses hexagonales uniques, en raisons d'événements volcaniques. Fait rare dans le monde, on ne les retrouvent qu'au Canada et en Afrique du Sud. Malheureusement ce trésor de la nature a été longtemps exploités par une carrière dans les années 90 et l'on retrouve d'ailleurs des pavés provenant du cerro dans plusieurs ruelles du village. Heureusement aujourd'hui la carrière a été expropriée et le lieux déclaré monument naturel.



199 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout