• Yvette - Tiliky Campers

Santé et Sécurité

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Elles ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.


Vaccins et traitements conseillés pour voyager dans la région.

Obligations

Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe et se rendant au Paraguay, en Argentine, en Uruguay ou au Chili.


Le vaccin de la fièvre jaune est lui obligatoire pour toutes personnes désirant entrer au Brésil.



Vaccinations

La fièvre jaune est endémique au Paraguay et la vaccination est fortement recommandée (à pratiquer avant le départ dans un centre agréé). La vaccination contre la fièvre jaune est exigée pour les voyageurs en provenance ou se rendant au Brésil. La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable. En fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées. La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.


Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé, parfois très élevés à l’étranger, il est vivement conseillé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation, etc.) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale.


Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade de France sur place.


Recommandations

Consulter si besoin son médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de son état de santé et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations.

Consulter éventuellement son dentiste avant le départ.

Constituer sa pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez la fiche Informations pratiques.




Risques sanitaires


Maladies transmises par les moustiques


. Dengue

Les autorités sanitaires locales attirent l’attention de la population, en raison de la multiplication des cas de dengue dans l’ensemble du pays, et en particulier dans les départements Central, Alto Parana, Guaira, Amambay, Conception et le nord du département de San Pedro.

La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement.

En cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire.

La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).


Fièvre jaune La contamination par la fièvre jaune est possible au Paraguay, notamment en période estivale, de décembre à mars (hémisphère sud). La prévention repose essentiellement sur la prévention des piqûres d’insectes et sur la vaccination, par ailleurs fortement recommandée.


Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :


Porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage) ;Se munir de produits répulsifs cutanés, pas toujours disponibles sur place, et dont les stocks pourraient rapidement s’épuiser (en emporter de préférence avec soi) : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/infos-pratiques/risques/risques-sanitaires/article/maladies-transmises-par-les-moustiques 


Consultez votre médecin avant le départ, ainsi que le site du Ministère des Affaires étrangères

Pour plus de renseignements, vous pouvez vous reporter au site du Ministère de la santé

Nourriture - risque sanitaire

L’eau est généralement potable (faire attention dans les zones rurales) ;


Quelques règles simples d’hygiène

Pour se préserver des contaminations digestives ou de contact :

- Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;

- Éviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits. Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;

- Éviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ; Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;

- Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli ;

- Éviter les baignades dans les rivières, le lac de San Bernardino ou la baie d’Assomption (risque d’infection parasitaire) ;

- Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;

- Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés ;

- Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.


Sécurité


Il est recommandé d’observer les précautions d’usage suivantes :


Faire preuve de vigilance et de discrétion : éviter d’exhiber des signes extérieurs de richesse ou de porter des objets de valeur, tels que bijoux, vêtements de luxe ou appareils photographiques. La plus grande vigilance est notamment requise à la sortie des bureaux de change ou à proximité des distributeurs automatiques de billets, de manière générale comme dans toutes les grandes villes du monde.

Le Paraguay, tout comme l'Argentine, le Brésil, L'Uruguay et le Chili sont des pays relativement sûr. Toutefois :



Comme dans toutes les grandes villes, il faut rester vigilant et ne pas tenter les personnes malveillantes. Faites attention aux faux taxis dans les grandes villes : vérifier que le compteur tourne au début de la course, vérifier bien les billets (nombre et montant) que vous donnez au chauffeur pour régler la course.


Ne jamais confier ses documents officiels à quiconque et toujours avoir sur soi une photocopie de son passeport et permis de conduire. .Ne pas laisser ses effets personnels sans surveillance ou les confier à des inconnus.





En ce qui concerne votre sécurité lors de bivouacs sauvages, nous vous recommandons de ne pas dormir aux abords des places dans des grandes villes comme Asuncion, Ciudad del este, ou les grandes villes brésiliennes, d'Argentine ou du Chili. Il est préférable de prévoir des nuits dans des campings ou des parking sécurisé dans les grandes villes et leurs périphéries.


Dans les petits villages, n'hésitez pas à signaler votre présence au poste de police qui saura généralement vous conseiller sur l'endroit le plus tranquille pour dormir. Il peut même arriver qu'ils vous propose de dormir vers leur cabane. La région regorge de parc nationaux avec accès généralement gratuit et camping gratuit. Profitez en pour dormir à la belle étoile au milieu de la nature grandiose, sous l’œil vigilant des gardes faunes.




33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout